L’équithérapie

 

Valentin est monté pour la première fois sur un poney à 5 ans… quand il était à l’hôpital Saint Maurice. Il avait vaincu son appréhension et avait fini par prendre beaucoup de plaisir… juste au moment où… les séances se sont arrêtées ! L’année d’après, pas moyen de le faire réinscrire… Et pourtant j’ai insisté. Mais les médecins et je ne sais quels décideurs obscurs restaient sourds à notre requête. Ce fut non.

 

Valentin heureux sur son poney
Valentin heureux sur son poney
Valentin fait un câlin
Valentin fait un câlin

Mais faire remonter Valentin sur un canasson, cela nous trottait dans l’esprit… j’étais loin de me douter que j’allais trouver la solution … au Mobilier National ! Inattendu, non ? Tout est une question d’opportunité. L’aide arrive sans crier gare dans des lieux incongrus… Il faut savoir la saisir.

Au mobilier National,  c’est là que j’ai interviewé Nathalie. Elle n’aime pas la télé, pas trop les journalistes et pourtant, le courant est passé tout de suite, on a compris pourquoi. Nathalie a passé 10 ans de sa vie à soigner sa fille handicapée, aujourd’hui décédée. Et elle m’a donné une adresse, celle de l’ARSE ( Association de Rééducation par les Sports Equestres). Cela se passe à Saintry dans l’Essonne. Nous avons simplement téléphoné et sommes tombés sur Chantal, la directrice du centre au franc parlé bien connu. Pas de liste d’attente, pas de pré-requis, pas de barrière, Valentin a commencé les séances la semaine d’après ! Une heure sur son poney, Vassili ( un nom qu’il a retenu avec une facilité déconcertante) avec deux jeunes filles dynamiques qui lui font essayer toutes les selles.

 

Je vous présente Vassili

Voici Vassili …

 

Valentin s'installe sur Vassili

Valentin s’installe sur Vassili

Ses deux égéries le font trotter mais pas seulement, le manège est comme un jeu de piste : il faut attraper la queue du singe, caresser la crinière du poney tout en lui donnant des ordres précis. Vous l’aurez compris, les thérapeutes profitent de l’affection que les enfants ressentent pour les animaux pour développer bien autre chose…

Quand il fait beau, Valentin part se promener dans les bois sur son poney… Génial non ?

Le but est de  travailler son équilibre, sa tenue de tête et du tronc. Mais en même temps, il développe aussi le langage, la relation à l’autre, aux autres. Surtout, cette thérapie est un vrai plaisir pour Valentin et pas une béa.

 

 

Voici Valentin le 21 mars, à cru sur Opium cette fois !

 

 

Il existe beaucoup de centres équestres qui accueillent les enfants handicapés, mais ce que j’aime dans l’ARSE c’est que c’est une association, que Valentin peut avoir une, deux ou même trois personnes avec lui pour le maintenir et lui faire faire des exercices. C’est un centre équestre réservé aux enfants et adolescents handicapés tout handicap confondu. Merci Nathalie !

 

Pour les joindre :

Site Internet : cdsa91.free.fr/assos/arse

Adresse : 49 les Hameaux de Seine – 91250 – SAINTRY-SUR-SEINE – France

Téléphone : 01.69.89.16.60

Nom du Directeur : DUVOCELLE Chantal

Nombre de bénévoles : 10

Labels / agréments : Jeunesse et sports

Appartenance à une fédération : Fédération Française d’Equitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *